tranchée

tranchée
(tran-chée) s. f.
   Ouverture, excavation pratiquée dans la terre. On fait des tranchées pour dessécher les marais.
   Il fit ouvrir sur le soir la tranchée des deux côtés de la rivière, au-dessous et au-dessus de la ville, afin d'y faire écouler les eaux, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. II, p. 250, dans POUGENS.
   Longue ouverture de terre faite pour planter des arbres, de la charmille, ou pour faire un fossé, une rigole.
   Terme de ponts et chaussées. Excavation profonde, au fond de laquelle se trouve un canal, une rigole, un chemin de fer, une route.
   Terme d'hydraulique. Tranchée de recherche, tranchée faite pour amasser les eaux de divers endroits.
   Terme de chasse. Longue ouverture que l'on creuse pour fouiller et déterrer les renards et les blaireaux.
   Terme de guerre. Sorte de fossé creusé par l'assiégeant, dans les siéges, afin de pouvoir s'approcher à couvert de la place. Une tranchée enfilée. Monter sur le revers de la tranchée. Être de tranchée.
   Quand on se résolut de l'attaquer par force [Corbie prise par les Espagnols], alors il n'y eut personne qui ne criât.... les autres disaient qu'on avait peur que nos soldats ne mourussent pas assez tôt de misère et de faim, et que l'on les voulait noyer dans leurs propres tranchées, VOIT. Lett. 74.
   La première [de trois choses dont on est redevable au roi] est d'avoir été à la tranchée tambour battant, et d'y avoir fait transporter les drapeaux ; ce qui ne se pratiquait point, PELLISSON Lett. hist. t. I, p. 366.
   Toutes nos tranchées et travaux sont d'une grande profondeur pour mettre nos gens à couvert, PELLISSON ib. t. III, p. 387.
   Viendra le temps que tes ennemis [à toi Jérusalem].... t'environneront de tranchées, et t'enfermeront, et te serreront de toutes parts, BOSSUET Hist. II, 8.
   Il dit que la ville a des endroits faibles.... et capitulera après huit jours de tranchée ouverte, LA BRUY. X..
   Comme il [Charles XII] visitait la tranchée seul avec un ingénieur, il a reçu un coup dans la tête dont il est mort, MONTESQ. Lett. pers. 127.
   Monter la tranchée, être de service à la tranchée.
   Il fit monter la première tranchée par son régiment, HAMILT. Gram. 8.
   Il alla au siége de Mons en 1691, et il montait tous les jours la tranchée, FONT. Sauveur..
   Descendre la tranchée, quitter la tranchée où l'on a été de service.
   Voilà des lettres de votre enfant ; il revient de descendre la tranchée [à Philisbourg], SÉV. à Mme de Grignan, la Toussaint 1688.
   Tranchée simple, celle dont on commence l'exécution en étant entièrement à découvert.
   Tête de tranchée, partie de la tranchée la plus rapprochée de la place.
   Cavalier de tranchée, massif de terre avec parapet élevé par les assiégeants près des chemins couverts de la place, afin de pouvoir plonger dans les places d'armes saillantes pour en chasser les défenseurs.
   Nettoyer la tranchée, se dit quand l'assiégé, faisant une sortie, chasse ou tue tous ceux qui sont dans la tranchée.
   M. de Lorraine ne voulait point qu'on s'amusât au siége de Trèves, et disait : Vous y périrez, messieurs ; songez qu'il y a quatre mille hommes et un maréchal de France en colère ; en effet, ce maréchal fait des miracles ; il nettoye tous les deux ou trois jours la tranchée avec une propreté extraordinaire, SÉV. 215.
   Tranchée double, celle qui a un parapet de chaque côté.
   Tranchée à crochet, celle qui va en zigzag vers la place.
   Tranchée se dit aussi de l'espèce de double rempart qu'on forme avec des fascines, des gabions, des sacs remplis de laine ou de terre, quand le terrain est de roche ou difficile a creuser.
   Terme forestier. Se dit des ouvertures qui se font dans les bois, telles que les laies et chemins.
   Terme de maçonnerie. Tranchée de mur, entaille dans une suite de pierres au dehors d'un mur, pour y encastrer l'extrémité d'une poutre et la recouvrir de plâtre.
   Douleurs aiguës qu'on ressent dans les entrailles ; il se dit surtout au pluriel.
   L'insomnie, la colique et les tranchées sont le partage de l'homme intempérant, SACI Bible, Ecclésiastiq. XXXI, 23.
   Ce remède si terrible qui fait trembler en le nommant.... purge beaucoup plus doucement qu'un verre d'eau de fontaine, ne donne pas la moindre tranchée, pas la moindre douleur, SÉV. 248.
   Fig.
   C'est alors que l'âme est dans le travail et dans les tranchées de l'enfantement, BALZ. 4e disc. sur la cour..
   Tranchées utérines, douleurs qui ont leur siége dans la matrice après l'accouchement, et qui sont causées par les efforts que fait cet organe pour expulser les caillots qu'il contient encore.
   Chez les chevaux, tranchées rouges, coliques très violentes.
   Terme populaire. Tranchées de saint Mathurin, accès de folie.
   XIIIe s.
   Vit les tranchées et les murs Fors et espès et haus et durs, Ren. 11375.
   XVIe s.
   Ce ciel de lict [d'un roi], tout enflé d'or et de perles, n'a aulcune vertu à rappaiser les tranchées d'une verte cholique, MONT. I, 328.
   Ils resolvent que Siré sortiroit par le ravelin de la porte avec chemises blanches, pour enfiler les tranchées, D'AUB. Hist. II, 305.
   Telle chose aide grandement à les faire accoucher, n'estant si vexée des tranchées ou ondées, PARÉ XVIII, 16.
   Tranché ; bourg. trainchée ; provenç. trencada.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tranchée — [ trɑ̃ʃe ] n. f. • XIIe tranchiée; de trancher I ♦ 1 ♦ Excavation pratiquée en longueur dans le sol. ⇒ cavité, fossé, sillon. Creuser, faire, ouvrir une tranchée. Tranchées creusées pour enfouir des conduites, des câbles. Tranchées de drainage, d …   Encyclopédie Universelle

  • Tranchee — Tranchée Deux cadavres de soldats allemands gisant dans une tranchée, peints par William Orpen en 1917 Les tranchées sont à la fois des lignes de défense[1] et des chemins de bataille et de protecti …   Wikipédia en Français

  • tranchée — Tranchée. s. f. Fosse que l on fait pour divers usages, comme pour faire écouler les eaux. Il fit, il tira de grandes tranchées au travers du marais pour le dessecher. on n a pas encore basti, mais la tranchée pour les fondations est faite. faire …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tranchée — (franz.) wurde früher der Laufgraben einer Festung genannt. Der Tranchéemajor war während des Förmlichen Angriffs auf die Festung verantwortlich für den Ausbau und die Instandhaltung der Laufgräben. Tranchéekavalier (auch Tranchéereiter,… …   Deutsch Wikipedia

  • Tranchée — (fr., spr. Trangscheh), die durch Erdarbeit vor einer belagerten Festung aufgeführten Linien; bestehen in eingeschnittenen Graben, wo die Erde nach der Festung hin als Brustwehr aufgeworfen wird. Zu den T n gehören die Parallelen, die sie… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tranchee — (frz., spr. trangscheh), s. Laufgräben …   Kleines Konversations-Lexikon

  • TRANCHÉE — s. f. Ouverture, excavation longue et plus ou moins profonde, pratiquée dans la terre, afin d asseoir les fondations d un mur, de placer des conduites pour les eaux, de planter des arbres, etc. On n a pas encore bâti, mais la tranchée pour les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRANCHÉE — n. f. Ouverture, excavation longue et plus ou moins profonde pratiquée dans la terre. On n’a pas encore bâti, mais la tranchée pour les fondations est faite. Faire une tranchée pour planter des arbres, pour placer une conduite d’eau. Il fit de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Tranchée — Une canalisation destinées au transport de matières gazeuses, dans une tranchée. Une tranchée est une excavation longue et étroite pratiquée dans le sol. Par définition, la tranchée est généralement considérée comme plus profonde que large… …   Wikipédia en Français

  • tranchée — nf. rai <raie> (Chamonix.044, Cordon.083) / ryà / râ (Albertville), R.2 => Sillon ; trantyà (Albanais.001b), transhyà (001a), trêshyà (Combe Si.) ; potai (Arvillard), R. => Creux. A1) tranchée recouverte (de la guerre de 1914 1918) :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”