relâche

relâche
relâche 1.
(re-lâ-ch') s. m.
   Interruption d'une étude, d'un travail, d'un exercice.
   Votre majesté connaît.... ces relâches de la vertu qui ne s'opiniâtre pas toujours dans la fermeté, BALZ. Disc. à la rég..
   Pour moi, j'ai résolu de poursuivre ma tâche ; Se donne qui voudra, ce jour-ci, du relâche, LA FONT. Filles de Minée..
   L'esprit veut du relâche, et succombe parfois Par trop d'attachement aux sérieux emplois, MOL. Éc. des mar. I, 5.
   L'on voit clairement qu'il est rentré au collége, et que son régent ne lui donne pas un moment de relâche, SÉV. 368.
   Mon esprit fatigué avait besoin d'un peu de relâche pour se livrer à de nouvelles méditations, J. J. ROUSS. Ém. V.
   Intervalle dans un état pénible, douloureux.
   Flatteuse illusion.... Tu charmais trop ma peine, et le ciel qui s'en fâche Me vend déjà bien cher ce moment de relâche, CORN. Hor. III, 1.
   Souffre un peu de relâche à mes esprits troublés, Et ne m'accable point par des maux redoublés, CORN. Poly. II, 3.
   Le jour qui suivit cette nuit ne donna point le moindre relâche à mon affliction, SCARR. Rom. com. II, 14.
   Quand aux bois Le bruit des cors, celui des voix, N'a donné nul relâche à la fuyante proie, LA FONT. Fabl. X, 1.
   Dès qu'il [Newton] avait quelques moments de relâche [des souffrances que lui causait la pierre], il souriait et parlait avec sa gaieté ordinaire, FONTEN. Newton..
   Je ne songe dans les moments de relâche que me donne ma mauvaise santé qu'à me rendre un peu moins indigne de vos bontés, VOLT. Lett. au pr. roy. de Pr. 24 oct. 1737.
   Il ne donne point de relâche, se dit d'un créancier qui presse continuellement son débiteur.
   Suspension dans le cours des représentations théâtrales. Il y a aujourd'hui relâche aux Français. Les relâches sont fréquents à ce théâtre. On a fait relâche pendant huit jours pour réparer la salle.
   On donne aujourd'hui relâche au Théâtre Français, Dict. de l'Académie.
   Les jours de relâche au théâtre, nous passions nos après-dîners en promenades solitaires, MARMONTEL Mém. III.
   Sans relâche, loc. adv. Sans discontinuer.
   Je ne vous quitte pas un moment, je pense à vous sans relâche, SÉV. 18.
   Il fallait se résoudre à n'être jamais en paix sous l'empire d'une ville [Lacédémone] qui, étant formée pour la guerre, ne pouvait se conserver qu'en la continuant sans relâche, BOSSUET Hist. III, 5.
   Les bêtes et les hommes souffrent presque sans relâche, et les hommes encore davantage, VOLT. Princ. d'action, 16.
   Enfin le sentiment de l'existence la poursuivait comme une douleur sans relâche, STAËL Corinne, XVIII, 2.
   RELÂCHE, RELÂCHEMENT. Le relâche est une cessation de travail. On en prend quand on est las ; il sert à réparer les forces. Le relâchement est une cessation d'austérité ou de zèle : on y tombe quand la ferveur diminue. L'homme infatigable travaille sans relâche. L'homme exact remplit son devoir sans relâchement (GIRARD).
   XVIe s.
   Ilz avoient plus tost besoing de repos et de relasche après tant de travaux endurez, que de...., AMYOT Cam. 52.
   Relasche de pendu, COTGRAVE .
   Il faut que ce soit avecques relasche et moderation [que l'âme doit être exercée] ; elle s'affolle d'estre trop continuellement bandée, MONT. III, 305.
   Voy. relâcher.
————————
relâche 2.
(re-lâ-ch') s. f.
Terme de marine. Séjour momentané qu'on fait dans un port où l'on entre forcé par la tempête, par des avaries, ou par le besoin qu'a l'équipage de prendre du repos, de renouveler ses vivres ou de s'approvisionner d'eau, JAL., J'étais tenté de renoncer au plan que j'avais formé en partant de Maouna, de ne faire aucune relâche jusqu'à Botany-Bay, LA PÉROUSE, Voy. t. III, p. 247, dans POUGENS.
   Pour entretenir ses liaisons avec cette vaste région [l'Inde] et les autres établissements d'Asie, la compagnie anglaise a formé un lieu de relâche à Sainte-Hélène, RAYNAL Hist. phil. III, 31.
   Après une relâche de quinze jours, nous quittâmes l'île Saint-Pierre, CHATEAUB. Amér. Voy. en Amér..
   Lieu propre à relâcher.
   Les bestiaux y sont dans la même abondance que dans le reste de ce pays ; ce qui, joint à la salubrité de l'air, rend la relâche à Montevideo excellente pour les équipages, BOUGAINVILLE Voy. t. I, p. 54.
   Le même, sauf le genre, que relâche 1.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • relâche — [ rəlaʃ ] n. m. et f. • 1538; h. v. 1170; de relâcher I ♦ N. m. (parfois f.) 1 ♦ Littér. Interruption d une activité fatigante, ou désagréable; détente qui en résulte. ⇒ pause, répit. Un moment de relâche. ⇒ détente, relaxation, repos. « Le lieu… …   Encyclopédie Universelle

  • relâché — relâche [ rəlaʃ ] n. m. et f. • 1538; h. v. 1170; de relâcher I ♦ N. m. (parfois f.) 1 ♦ Littér. Interruption d une activité fatigante, ou désagréable; détente qui en résulte. ⇒ pause, répit. Un moment de relâche. ⇒ détente, relaxation, repos. «… …   Encyclopédie Universelle

  • Relache — Relâche  Pour l’article homonyme, voir Relâche (ballet).  Un relâche (nom masculin – du verbe relâcher)[1] désigne, en langage théâtral, la fermeture momentanée d une salle en exploitation ou l interruption momentanée des… …   Wikipédia en Français

  • relâché — relâché, ée (re lâ ché, chée) part. passé de relâcher. 1°   Qui n est plus tendu. Les cordes du violon relâchées par l humidité.    Fig. •   La main relâchée produit l indigence ; la main des forts acquiert les richesses, SACI Bible, Prov. de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Relâche — is French for cancellation , theater dark , or no performance today . * Relâche (ballet) music by Erik Satie (1924) *Relâche (musical group), an American contemporary classical music ensemble from Philadelphia, Pennsylvania …   Wikipedia

  • relache — RELÁCHE s.n. v. relaş. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • relâche — /rə läshˈ/ (French) noun 1. Relaxation 2. Rest 3. No performance …   Useful english dictionary

  • RELÂCHE — s. m. Interruption, discontinuation de quelque travail, de quelque étude, de quelque exercice. Travailler, étudier sans relâche. Il y a longtemps que vous étudiez, prenez un peu de relâche. Quand on a fatigué tout le jour, on a besoin de relâche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RELÂCHE — n. m. Interruption de quelque travail, de quelque étude, de quelque exercice. Il y a longtemps que vous travaillez, prenez un peu de relâche. Quand on a fatigué tout le jour, on a besoin de relâche. Il signifie aussi Repos, rémission, dans… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Relâche —  Pour l’article homonyme, voir Relâche (ballet).  Un relâche (nom masculin – du verbe relâcher)[1] désigne, en langage théâtral, la fermeture momentanée d une salle en exploitation ou l interruption momentanée des représentations. Le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”