nappe

nappe
(na-p') s. f.
   Linge dont on couvre la table pour prendre ses repas.
   La déesse, en entrant, qui voit la nappe mise, Admire un si bel ordre, BOILEAU Lutrin, I.
   On dessert, et soudain, la nappe étant levée, Le prélat, d'une voix conforme à son malheur, Leur confie en ces mots sa trop juste douleur, BOILEAU ib. I.
   L'usage des nappes n'était point encore connu, on avait grand soin de laver les tables, et de les nettoyer avec des éponges avant et après le repas, ROLLIN Traité des Et. II, 2.
   Chez les Romains, il n'y avait point de nappe sur la table ; il n'y avait point aussi de serviettes, chaque convié apportait la sienne, ST-FOIX Ess. Paris, Oeuv. t. IV, p. 329, dans POUGENS.
   On peut bien manger sans nappe ; Sur la paille on peut dormir, BÉRANG. Gueux..
   Fig. Mettre la nappe, donner à dîner. Croyez-vous qu'il ne faille pas pardonner quelque chose à celui qui met la nappe ? Anti-ménagiana, p. 105.
   Villarceaux proposa à Montchevreuil de le recevoir chez lui, et qu'il mettrait la nappe pour tous, SAINT-SIMON 4, 64.
   La nappe est toujours mise dans cette maison, on y trouve à manger à quelque heure qu'on y vienne.
   Trouver la nappe mise, dîner chez les autres.
   Le parasite n'a point tous ses embarras [du riche] ; car il trouve toujours la nappe mise, sans se mettre en peine de rien, D'ABLANCOURT Lucien, le Parasite..
   Fig. Il a trouvé la nappe mise, il a fait un mariage riche.
   Fig. Servir la nappe, faire sans le vouloir ou le savoir les affaires des autres.
   Ouvrez les yeux [palatins de Pologne], le diable vous attrape ; Car vous avez à vos puissants voisins, Sans y penser, longtemps servi la nappe, VOLT. Lett. roi de Prusse, 16 oct. 1772.
   Trancher la nappe, se disait de l'action d'un héraut qui, pendant un banquet solennel, venait couper la nappe devant un des convives, pour lui reprocher un acte déloyal, ou le faire rougir de son oisiveté.
   Nappe d'autel, linge bénit dont on couvre un autel.
   Nappe de communion, linge fin et blanc qu'on met autour de la balustrade de l'autel devant les communiants.
   Terme de vénerie. La peau des bêtes fauves qu'on étend quand on veut donner la curée aux chiens. Cette nappe de cerf est petite.
   Morceau de toile blanche que les bouchers attachent à la tringle où ils suspendent les pièces de viande.
   Ce qui a la forme ou l'apparence d'une nappe.
   Terme de chasse. Toute pièce de filet dont le tissu est uni, quelle qu'en soit la dimension.
   Terme de pêche. Nappe de filet, se dit d'une certaine étendue de filet simple que l'on tend à plat.
   Nom donné à toute large table de plomb que l'on emploie sur des terrasses, larges chenaux, etc.
   Terme d'hydraulique. Nappe d'eau, cascade dont l'eau tombe et s'étend en forme de nappe.
   Une fontaine qui faisait une nappe d'eau en tombant d'un rocher, FÉN. Tél. XIV.
   Ces fleuves s'épancher en nappes transparentes, DELILLE Homme des ch. IV.
   Nappe d'eau, grande étendue d'eau tranquille, comme celle d'un étang, d'un lac, etc.
   Leur terrain est une grande nappe d'eau pendant les huit ou neuf mois de pluie, BUFF. Oeuv. t. XIII, p. 297.
   Les vapeurs blanches du soir couvrirent quelquefois les vallées des apparences d'une nappe d'eau, CHATEAUB. Génie, I, IV, 4.
   Nappe d'eau, le niveau général des eaux d'un canton.
   Nappe se dit aussi de la masse d'eau étendue sous des couches de terrain plus ou moins épaisses, et à laquelle on donne issue par les puits artésiens ou autres.
   C'est entre ce banc de gravier et ces couches de glaise ou de marne, que s'établit ce niveau de la nappe ordinaire des puits, nappe que les eaux pluviales ne peuvent atteindre qu'après avoir traversé la couche superficielle de terre végétale, et ensuite les bancs plus ou moins épais de sable ou de gravier que cette terre végétale recouvre, GIRARD Instit. Mém. acad. scienc. t. III, p. 98.
   Nappes d'infiltration, nappes souterraines qui communiquent avec les cours d'eau.
   Nappe de feu, vaste surface enflammée, ainsi dite par comparaison à une nappe d'eau.
   L'aspect si étrange de ces trous noirs dans une nappe de feu, qu'on appelle les taches du soleil, FAYE Acad. des sc. Comptes rendus, t. LX, p. 91.
   Terme rural. Nappe de blé, ou, simplement, nappe, se dit des blés sur pied, quand ils couvrent également la campagne.
10°   Terme de mathématique. Nom donné aux surfaces embrassées par les branches de certaines sections coniques. Les nappes d'une hyperbole.
   La surface qui correspond à la question est terminée par une nappe infinie qui est la surface particulière que nous venons de considérer, FOURRIER Instit. Mém. scienc. 1819 et 1820, t. IV, p. 258.
11°   Nom que, dans la filature du coton par mécanique, on donne au coton sortant de la première carde.
PROVERBE Celui qui met la nappe est toujours le plus foulé, c'est-à-dire celui qui donne à manger est celui qui a le plus de frais et le plus de peine.
   XIIIe s.
   Les nappes sont ostées ; quant vint après manger...., Berte, XI.
   Mès alez, ci metez la nape ; Si nos asserrons au mangier, Ren. 22250.
   XIVe s.
   Six grosses nappes pour cuisine, Ménagier, II, 4.
   Au disner sont assiz en mi le pré joli, Qu'il n'i ot nappe mise, chascun dine sur lui, Guesclin. 14946.
   XVe s.
   Mappe, DU CANGE mappa..
   XVIe s.
   On porte son diner et son souper, tellement que l'hoste n'est point foulé, sinon qu'il met la nappe, DESPER. Contes, XVI.
   Celuy qui met la nappe tumbe tousjours des despens, MONT. I, 356.
   Bourg. naippe ; wallon, mape ; Berry, nappilloun, déguenillé ; du lat. mappa, par un changement de l'm en n, comme dans nèfle de mespilus.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
NAPPE. Ajoutez :
12°   Nappe en étain, feuille d'étain qui recouvre les comptoirs des marchands de vin.
   Comptoir avec nappe en étain, Gaz. des Trib. 13 juin 1877, aux Annonces.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Игры ⚽ Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • nappe — [ nap ] n. f. • v. 1170 nape; lat. mappa « serviette de table » I ♦ Linge qui sert à couvrir la table du repas. La nappe et les serviettes. Nappe blanche; à carreaux. Mettre, ôter la nappe. Nappe en plastique, en papier. ♢ (1508) Liturg. Nappes d …   Encyclopédie Universelle

  • nappe — NAPPE. s. f. Linge dont on couvre la table pour y prendre ses repas. Nappe blanche. nappe sale. grande nappe. petite nappe. nappe fine, nappe ouvrée. nappe damassée. mettre la nappe. lever, oster la nappe. il fait bien de la depense, la nappe est …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Nappe — Nappe, n. [F. nappe cloth, sheet. See {Napery}.] (Geom.) Sheet; surface; all that portion of a surface that is continuous in such a way that it is possible to pass from any one point of the portion to any other point of the portion without… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • nappe — nappe; ge·nappe; …   English syllables

  • Nappe — Nappe, die Haut eines erlegten Wildes …   Pierer's Universal-Lexikon

  • nappe — Nappe, a Mappa, m verso in n. Mantelum, siue Mantile, Mappa …   Thresor de la langue françoyse

  • nappe — [nap] n. 1. Geol. a mass or sheet of rock that has been moved horizontally by geologic forces 2. Geom. either of the two identical portions of a CONE (sense 1c) that meet at the vertex: each portion is equivalent to a right circular cone …   English World dictionary

  • Nappe — For other uses, see Nappe (disambiguation). Schematic overview of an eroded thrust system. The shaded material is the nappe. The erosional hole is called a window or fenster. The klippe is the isolated block of the nappe overlying autochthonous… …   Wikipedia

  • NAPPE — s. f. Linge dont on couvre la table pour prendre ses repas. Nappe fine, ouvrée, damassée, unie, blanche, sale. Mettre, lever, ôter la nappe. Nappe de cuisine. Nappe de cabaret. Fig. et fam., La nappe est toujours mise dans cette maison, On y… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Nappe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Nappe », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot nappe possède plusieurs… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”