complaisance

complaisance
(kon-plè-zan-s') s. f.
   Soin, désir de complaire.
   Tant il a de complaisance pour les riches, PASC. Prov. XII.
   Je refuse d'un coeur la vaste complaisance Qui ne fait du mérite aucune différence, MOL. Mis. I, 1.
   Goûtez, avec complaisance pour Adoam, les plaisirs qu'il vous offre, FÉN. Tél. VIII.
   J'avais plus espéré de votre complaisance, RAC. Iphig. III, 1.
   Un esprit né sans fard, sans basse complaisance, Fuit ce ton radouci que prend la médisance, BOILEAU Sat. IX..
   Il est bon d'avoir votre suffrage, mais je veux l'avoir par la force de la vérité, et je ne vous prierai pas même d'avoir la plus légère complaisance, VOLT. Lett. Mme du Deffant, 30 juillet 1773.
   Acte de complaisance.
   Vous voyez comme je m'y prends et les adroites complaisances qu'il m'a fallu mettre en usage pour m'introduire à son service, MOL. l'Avare, I, 1.
   Vous avez bien fait d'avoir cette complaisance pour M. de Grignan, SÉV. 557.
   C'est une simple complaisance de l'esprit à la volonté de Dieu, BOSSUET Lett. abb. 145.
   Traître, pour les Romains tes lâches complaisances N'étaient pas à mes yeux d'assez noires offenses, RAC. Mithr. III, 1.
   Ces complaisances douteuses que vous avez pour cette personne, MASS. Car. F. légères..
   Il ne me trouvait ni assez jeune, ni assez belle, et il me fut impossible d'en tirer aucune complaisance, FONTEN. Hélène, Fulvie..
   Si l'Évangile avait des distinctions à faire et des complaisances à accorder, MASS. Car. Immutabilité de la loi..
   Le souvenir des complaisances d'Alexandre à Tilsitt et à Erfurt confirma l'empereur de France dans cette fausse opinion, SÉGUR Hist. de Napol. liv. III, 1.
   Terme de commerce. Billet de complaisance, billet exprimant une opération fictive.
   État de l'âme où l'on se complaît, soit à soi-même, soit à quelque chose. Parler d'une personne avec complaisance. Regarder avec un oeil de complaisance. Se regarder avec complaisance, être satisfait, outre mesure, de sa personne.
   Ne savez-vous pas que la bonne opinion de soi-même et la complaisance qu'on a pour ses ouvrages est un des péchés les plus dangereux ?, PASC. Prov. IX..
   La mère est regardée avec complaisance de celui qu'elle a rendu père, BOSSUET Polit..
   Ce superbe.... se met au rang des gens désabusés [de la religion], il insulte en son coeur aux faibles esprits qui ne font que suivre les autres sans rien trouver par eux-mêmes ; et, devenu le seul objet de ses complaisances, il se fait lui-même son dieu, BOSSUET la Vallière..
   Ciel ! avec quel respect et quelle complaisance Tous les coeurs en secret l'assuraient de leur foi !, RAC. Bérén. I, 5.
   Pour une fille.... Croit-elle en ses valets voir quelque complaisance, BOILEAU Sat. X..
   La complaisance qu'il avait eue à contempler sa modération, FÉN. Tél. XVIII.
   Jupiter la regarda avec complaisance, FÉN. ib. IX..
   Il sommeillait, mollement incliné ; Et le vieillard, seul, assis en silence, Le soutenait d'un air de complaisance, MALFIL. Narcisse, ch. II.
   Il y a dans la domination et la supériorité une complaisance naturelle que le christianisme même a beaucoup de peine à régler, FLÉCH. I, p. 257.
   En style biblique, au pluriel, affection. Dieu dit dans l'Évangile : C'est ici mon fils bien-aimé, en qui j'ai mis toutes mes complaisances.
   Ce Messie, l'objet de ses complaisances [de Dieu], BOSSUET Hist. II, 4.
   L'homme est toujours l'objet des complaisances de l'Éternel, CHATEAUB. Mart. II, 89.
   COMPLAISANCE, DÉFÉRENCE, CONDESCENDANCE. La complaisance est le soin de complaire et est, par conséquent, plus étendue que la déférence qui, comme l'étymologie l'exprime, se déporte pour laisser prévaloir, par égard ou par respect, les idées, les opinions, les goûts, les volontés d'autrui. La condescendance serait la même chose que la déférence, s'il ne s'y joignait, étymologiquement, l'idée de descendre d'une hauteur et de se prêter à la satisfaction des autres, au lieu d'user de sa supériorité et de ses droits.
   XIVe s.
   Celui fet teles complaisances, affin que par ce li soit faite aucune utilité en pecunes, ORESME Eth. 132.
   Complaisant ; provenç. et espagn. comolacencia ; ital. compiacenza.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • complaisance — [ kɔ̃plɛzɑ̃s ] n. f. • 1361; de complaire 1 ♦ Disposition à acquiescer aux goûts, aux sentiments d autrui pour lui plaire. ⇒ amitié, bienveillance. Faire qqch. avec complaisance, par complaisance. Attendre qqch. de la complaisance de qqn. J abuse …   Encyclopédie Universelle

  • complaisance — COMPLAISANCE. s. f. Douceur, et facilité de caractère, qui fait qu on se conforme, qu on acquiesce aux sentimens, aux volontés d autrui. La complaisance doit être réciproque. Avoir une complaisance honnête, une complaisance raisonnable. Il faut… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • complaisance — Complaisance. s. f. v. Douceur & facilité d esprit qui fait qu on se conforme, qu on acquiesce aux sentimens, aux volontez d autruy. La complaisance doit estre reciproque. complaisance aveugle. complaisance criminelle. une complaisance honneste.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Complaisance — Com plai*sance (?; 277), n. [F. complaisance. See {Complaisant}, and cf. {Complacence}.] Disposition to please or oblige; obliging compliance with the wishes of others; a deportment indicative of a desire to please; courtesy; civility. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • complaisance — 1650s, from Fr. complaisance (14c.), in M.Fr. care or desire to please, from M.L. complacentia (see COMPLACENCE (Cf. complacence)) …   Etymology dictionary

  • Complaisance — (fr., spr. Kongpläsangs), Artigkeit, Gefälligkeit; daher Complaisant (spr. Kongpläsang), dienstfertig …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Complaisance — (franz., spr. kongpläsāngß ), Gefälligkeit, Artigkeit; par c., aus Gefälligkeit; complaisant (spr. sāng), gefällig, artig, dienstfertig …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Complaisance — (frz., spr. kongpläsángß), Artigkeit, Gefälligkeit; complaisant (spr. sáng), gefällig, dienstbeflissen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • complaisance — index consideration (sympathetic regard), courtesy, deference Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • complaisance — [n] agreeableness accommodativeness, acquiescence, compliance, courtesy, deference, friendliness, kindness, obligingness, politeness, respect; concept 633 Ant. antagonism, disagreeableness, discontent, dissatisfaction, obstinancy …   New thesaurus

  • complaisance — [kəm plā′zəns, kəm plā′səns; ] also [ käm′plə zans΄] n. [Fr < COMPLAISANT] 1. willingness to please; disposition to be obliging and agreeable; affability 2. an act or instance of this …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”