rattraper

rattraper
(ra-tra-pé) v. a.
   Attraper une seconde fois. Quand un renard s'est échappé d'un piége, il est bien rare de l'y rattraper.
   Fig. Il avait perdu beaucoup d'argent dans ce tripot ; comment s'y est-il laissé rattraper ?
   Familièrement et fig. On ne m'y rattrapera plus, bien fin qui m'y rattrapera, c'est-à-dire on ne me trompera plus en pareil cas.
   Il signifie aussi : Je ne m'exposerai plus à pareille aventure, on ne me reverra plus dans cet endroit, dans cette société.
   J'ai été entraîné dans ce précipice de ronces [les Annales de l'Empire] par ma malheureuse facilité ; on ne m'y rattrapera plus, VOLT. Lett. d'Argental, 16 mai 1754.
   Par extension de l'idée de reprendre au piége, ressaisir, reprendre. On a rattrapé le prisonnier.
   Fig. et par menace. Si je le rattrape ! c'est-à-dire s'il tombe sous main, sous mon autorité, je le punirai.
   Ah ! les coquins ! si je les rattrappe jamais !, A. DUVAL Jeun. de Henri V, III, 10.
   Il se dit aussi des choses qu'on ressaisit.
   Nous étions contraints de disputer contre les flots, pour rattraper le dessus de ce mât, FÉN. Tél. VI.
   Recouvrer ce qu'on avait perdu.
   Il ne s'agit plus que de rattraper mon repos et ma tête, pour faire ce que vous voulez, VOLT. Lett. Thibouville, 28 nov. 1776.
   Ah ! si je puis rattraper ce que j'ai perdu, je jure bien que j'abandonnerai le jeu à jamais, GENLIS Théât. d'éduc. les Faux amis, II, 6.
   Familièrement. Rejoindre quelqu'un qui a pris les devants.
   Sa servante Alison la rattrape et la suit, BOILEAU Lutr. II.
   Partout le doigt vainqueur [qui distribue la bénédiction] les suit et les rattrape, BOILEAU ib. V.
   Fig.
   Mais, lorsqu'on la néglige [la rime], elle devient rebelle, Et, pour la rattraper, le sens court après elle, BOILEAU Art p. I.
   Terme de papeterie. Rattraper les pâtes échappées, les empêcher, à l'aide d'un appareil propre, d'être entraînées avec l'eau.
   Se rattraper, v. réfl. Se soutenir, se retenir. Le perroquet se rattrape avec le bec. Il tombait dans la rivière, mais il s'est rattrapé à une branche d'arbre.
   Fig. Cet homme se rattrape aux branches, se rattrape toujours, il se tire d'affaire.
   Se rattraper, regagner. Il avait perdu, mais il s'est rattrapé.
   XVIe s.
   Vostre beauté m'a longuement trompé Par sa douce feintise ; Pour l'advenir, si j'en suis ratrapé, N'espargnez ma sotise, DESPORTES Diverses amours, VI, Plainte..
   Qu'elle n'espere donc me pouvoir ratraper ; Deux fois un mesme lieu ne me fait point choper, DESPORTES Amours diverses, Plainte..
   Re..., et attraper ; ital. rattrapare, rattrappire, se contracter, se roidir.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   RATTRAPER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
   Et cil seroit pendus ou ars, Se on le povoit ratraper ; De ce ne porroit eschaper, ADENES LI ROIS Cleomades, V. 4618, publié par Van Hasselt, Bruxelles, 1865.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rattraper — [ ratrape ] v. tr. <conjug. : 1> • 1285; de re et attraper I ♦ 1 ♦ Attraper de nouveau (ce qu on avait laissé échapper). ⇒ reprendre. Rattraper un évadé. Rattraper une maille qui file. ⇒ récupérer. 2 ♦ Attraper (qqn, qqch. qui allait tomber …   Encyclopédie Universelle

  • rattraper — Rattraper. v. a. Ratteindre, reprendre une personne qui s estoit enfuye. Ce prisonnier s estoit sauvé, on l a rattrapé. Il se dit aussi, pour dire, Regagner, recouvrer par ses soins ce qu on avoit perdu. Il avoit perdu d abord cent pistoles, mais …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rattraper — vt. , reprendre, (re)saisir : arapâ (Arvillard) ; (R)ATRAPÂ (Albanais.001, Giettaz.215, Table). A1) saisir // (re)cueillir // (r)attraper qc. rattraper au vol // au bond // dans sa chute : (r)atrapâ (001) ; (a)rkôkâ (001), R. => Bosse. A2)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • RATTRAPER — v. tr. Reprendre, ressaisir. On a rattrapé ce prisonnier. Il signifie aussi Rejoindre quelqu’un à qui on a laissé prendre les devants. Allez toujours devant, je vous aurai bientôt rattrapé. Fig., Cet enfant a si bien travaillé depuis sa maladie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RATTRAPER — v. a. Reprendre, ressaisir. On a rattrapé ce prisonnier.   Il signifie aussi, Rejoindre quelqu un à qui on a laissé prendre les devants. Allez toujours devant, je vous aurai bientôt rattrapé. Dans cette acception et dans la suivante, il est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • se rattraper — ● se rattraper verbe pronominal Se retenir à quelque chose, s y agripper pour éviter une chute : Se rattraper à une branche. Combler une perte, un déficit, un retard : Élève qui s est rattrapé au troisième trimestre. Compenser par autre chose ce… …   Encyclopédie Universelle

  • La Machine à rattraper le temps — Chanson par Indochine extrait de l’album 7000 danses Sortie 1987 Durée 5:05 Genre New wave Parolier Nicola Sirkis …   Wikipédia en Français

  • Attendre, rattraper quelqu'un au tournant — ● Attendre, rattraper quelqu un au tournant prendre sur lui sa revanche quand l occasion se présente …   Encyclopédie Universelle

  • rattrapage — [ ratrapaʒ ] n. m. • 1867 typogr.; de rattraper ♦ Action de rattraper, de se rattraper (en emplois spéciaux). ♢ Typogr. Fin d alinéa qui se trouve en tête d un feuillet de copie et qui doit être composée par l ouvrier qui a le commencement de cet …   Encyclopédie Universelle

  • attraper — [ atrape ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; atraper 1165; de 1. a et trappe I ♦ Attraper qqn, un animal. 1 ♦ Prendre (un animal) à un piège, prendre comme dans un piège (un ennemi, etc.). Un vieux renard « Fut enfin au piège attrapé » (La… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”