moineau

moineau
(moi-no) s. m.
   Petit oiseau de plumage gris, qui aime à faire son nid dans des trous de muraille.
   Il faut à peu près vingt livres de blé par an pour nourrir une couple de moineaux, BUFF. Ois. t. VI, p. 215.
   Le curieux Bradley, qui cultivait avec succès la botanique, avait calculé que deux moineaux apportent par semaine à leurs petits 3360 chenilles, BONNET Contempl. nat. XI, 2.
   Moineau franc, moineau domestique ou pierrot.
   Fig. Tirer sa poudre aux moineaux, faire de la dépense pour venir à bout d'une chose qui n'en vaut pas la peine, ou dont on ne vient pas à bout.
   Vous voyez de quel air on reçoit vos joyaux ; Croyez-moi, c'est jeter votre poudre aux moineaux, MOL. École des mar. II, 9.
   Ma foi, vous tireriez votre poudre aux moineaux ; Il vous supplanterait, TH. CORN. Baron d'Albikrac, III, 2.
   Manger comme un moineau, manger très peu.
   Que je vous plains, vous qui êtes au lait, qui quittez votre ânesse pour Forges, qui mangez comme un moineau, et qui avec cela n'avez point de santé !, VOLT. Lett. Mme de Fontaine, 23 sept. 1750, p. 117.
   Appelez-vous cela des moineaux ? se dit d'une chose considérable que d'autres veulent avilir.
   On dit dans un sens analogue : ce ne sont pas moineaux.
   Le gibier du lion, ce ne sont pas moineaux, LA FONT. Fabl. II, 19.
   Pot à moineau, voy. pot.
   Voilà une belle maison, s'il y avait des pots à moineaux, se dit pour se moquer d'une maison de campagne.
   Fig. C'est un vilain moineau, et, ironiquement, un joli moineau, c'est un homme laid, désagréable, méchant.
   Par plaisanterie et en jouant sur le mot. Petit moine.
   Nous sommes ici tous obsédés de moines et moineaux de tout plumage, GUI PATIN Nouv. lett. t. I, p. 50, dans POUGENS.
   Moineau de neige, sorte d'oiseau qui se trouve dans les Alpes.
   Moineau de mer, oiseau qu'on appelle à Terre-Neuve oiseau des glaces.
   Terme de fortification. Bastion plat bâti au milieu d'une courtine lorsqu'elle est trop longue et que les deux bastions des angles sont trop éloigné pour se défendre l'un l'autre.
   Poisson du genre pleuronecte (le flet).
   XIIIe s.
   Comment dites vous à m'ame [à mon âme] : va en ce mont ausi comme moiniaus ?, Psautier, f° 18.
   Uns huns [un homme], ce dit, entasseit blé, Et l'arunde l'a esgardé ; Cum li moinet dehors esteient, Qui au blé adeser n'oseient, L'arundele les apela.... Li moinel se sunt desturné.... Li vileins dist ceste parole ; Et li arunde, qui fu fole, As moissuns [moineaux] l'ala tost cunter ; Si les fist en la granche entrer. Li vilainz a ses engins faiz, Les moinaus pris et à mort traiz, MARIE DE FRANCE t. II, p. 349.
   Le moisnel qui saut et tressaut De branche en branche moult soé [doucement], Ren. 25128.
   XVe s.
   Se moussons y gargonnent ou y font leurs nyds, c'est signe de bon air et de bonne fortune, les Évang. des quenouilles, p. 37.
   XVIe s.
   Les jours suivans se passerent en canonades, pour raser un moineau qu'ils avoient avancé de la courtine, D'AUB. Hist. II, 50.
   Passereaux et moineaux sont de faux oiseaux, COTGRAVE .
   Norm. moisson ; wallon, mohon ; Ardennes, mochon ; Berry, moigneau ; picard, mougneu, moigneau, moinet. L'ancien français disait aussi moine :
   Chassant aux moines, DU CANGE moinus..
Il y a deux formes : l'une, ancien français, moissun, et les patois moisson, mohon, mohon ; l'autre moine, d'où le diminutif moinel, moineau. La première indique sans conteste, comme Diez le dit, un mot bas-latin muscio, de musca, mouche (un petit oiseau ayant été facilement dénommé d'après la mouche). De moisson on fit moissonel, d'où moisnel, qui se trouve en effet ; et c'est de là que Diez tire moineau. Mais à côté de moisson et de moisnel on trouve dans les textes très anciens d'une façon concordante moinet, moinel, moiniau, sans s, de sorte qu'il est difficile de prendre cela pour de simples fautes de copistes. On peut donc croire qu'il y a eu moine et son diminutif moinel, ainsi dit du passage biblique, passer solitarius in tecto, le passereau solitaire, moine dans le toit, Psalm. CI, lequel s'est confondu facilement avec moisnel.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • moineau — [ mwano ] n. m. • moinel XIIe; p. ê. de moine, d apr. la couleur du plumage 1 ♦ Oiseau commun en Europe (passériformes) à livrée brune striée de noir. Moineau franc. ⇒ pierrot; fam. piaf. Moineau montagnard. Moineau des champs. ⇒ friquet.… …   Encyclopédie Universelle

  • moineau — MOINEAU. s. m. Petit oiseau de plumage gris, qui aime à faire son nid dans des trous de muraille. Moineau à gros bec. franc moineau. moineau à gorge noire. moineau privé. moineau apprivoisé. un pot à moineau. On dit prov. Tirer sa poudre aux… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Moineau — (means sparrow ) is a French surname: Jules Moineau (anarchist), anarchist and signatory of the Manifesto of the Sixteen Julien Moineau (1903–1980), French road bicycle racer See also Salmson Moineau (or Salmson Moineau S.M.1), a French armed… …   Wikipedia

  • Moineau — ist der Name von: Georges Moineau (* 1914), französischer Komponist Jean Claude Moineau, französischer Kunsttheoretiker Julien Moineau (1903–1980), französischer Radrennfahrer La môme Moineau (1908–1968), französische Sängerin Diese Seite ist… …   Deutsch Wikipedia

  • Moineau — Moi neau, n. [F.] (Fort.) A small flat bastion, raised in the middle of an overlong curtain. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moineau — (spr. Moano), 1) Sperling; 2) (Pot à moineaux), sonst eine Art von Caponieren unter der Contrescarpe, um den Festungsgraben mit Musketen zu bestreichen; 3) ein kleines flaches Bollwerk, vor die Mitte einer zu langen Courtine gelegt …   Pierer's Universal-Lexikon

  • moineau — MOINEAU: Fils de moine …   Dictionnaire des idées reçues

  • moineau — /moiˈnō/ noun (historical) A small flat bastion to protect a fortification while being erected ORIGIN: Fr …   Useful english dictionary

  • Moineau — Cet article concerne les oiseaux. Pour les autres significations du mot, voir Moineau (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Moineau » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • MOINEAU — s. m. Passereau, petit oiseau de plumage gris, qui aime à faire son nid dans des trous de muraille. Moineau franc, à gorge noire. Moineau privé, apprivoisé.   Pot à moineau, Pot de terre qu on attache en dehors d une fenêtre, afin que les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”