informer

informer
(in-for-mé) v. a.
   Terme de philosophie. Donner une forme (ce qui est le sens propre).
   Quand même une âme humaine informerait cette huître, J. J. ROUSS. Ém. II.
   Le principe immatériel était l'être éternel qui informe ; la matière était l'être éternel qui est informé, DIDER. Opin. des anc. phil. (Égyptiens)..
   Fig. Donner une forme à l'esprit, et, par suite, avertir, instruire.
   Au nom de l'empereur j'allais vous informer D'un ordre qui d'abord a pu vous alarmer, RAC. Brit. I, 2.
   De tout ce qui s'y passe êtes-vous informée ?, RAC. Bajaz. IV, 3.
   .... Déjà la renommée Par d'éclatants récits m'en avait informée, RAC. Iphig. II, 3.
   Égisthe est informé de la mort de son fils, VOLT. Oreste, III, 8.
   Se faire informer de, faire prendre des informations sur.
   Je prierai M. le trésorier de s'en faire informer à Neufchâtel, J. J. ROUSS. Lett. à d'Ivernois, 29 déc. 1764.
   V. n. Terme de jurisprudence criminelle. Faire une information, une instruction.
   Je vais faire informer de cette affaire-ci Contre ce Mascarille...., MOL. l'Ét. II, 5.
   Le chef de la conspiration étant mort, ce sage magistrat ne jugea pas à propos d'informer contre ses partisans, de peur de trouver un trop grand nombre de criminels, VERTOT Révol. rom. VI, p. 122.
   Après le meurtre de Henri de Guise et du cardinal son frère, il [le parlement] commença des procédures contre Henri III, et nomma deux conseillers, Pichon et Courtin, pour informer, VOLT. Dict. phil. Parlement de France..
   Autrefois. Informer de vie et moeurs de quelqu'un, faire une enquête sur la conduite de celui qui devait être reçu dans une charge, dans une dignité, etc.
   Autrefois. Informer à la clameur publique, instruire sur-le-champ une affaire criminelle.
   Par extension.
   Informons de nos faits sans haine et sans envie, RÉGNIER Sat. XV.
   S'informer, v. réfl. Prendre des informations, s'enquérir.
   Il vient s'informer comme je me porte de mon voyage, SÉV. 292.
   Ne vous informez point de l'état de mon âme, RAC. Alex. II, 5.
   Il croit.... Que je m'informe ici de tout ce qui le touche, RAC. Brit. II, 2.
   Un Turc ne s'informe jamais si un Arménien est eutychéen, ou jacobite, ou chrétien de St-Jean, ou arien, VOLT. Dict. phil. Christianisme..
   S'informe-t-on à souper si Clodion le chevelu a passé le Rhin ?, VOLT. Jeannot et Colin..
   1. Peut-on dire : Je vous informe que.... il n'y en a point d'exemple dans le Dictionnaire de l'Académie. Cependant puisqu'on dit : Je vous avertis que...., il semble qu'on peut dire : Je vous informe que.... Buffon s'en est servi : Nous sommes informés par les mémoires de gens très dignes de foi qu'il n'existait aucune espèce d'animaux quadrupèdes ni d'oiseaux dans l'île de Bourbon et dans celle de France, lorsque les Portugais en firent la découverte, Oiseaux, t. IX, p. 407 ; ajoutez l'autorité d'Amyot (voy. l'historique).
   2. Racine a dit : Ne vous informez point ce que je deviendrai, Bajaz. II, 5. C'est une licence qui ne peut être imitée ; informer ne peut avoir deux régimes directs ; Il faut : ne vous informez pas de ce que je deviendrai.
   XIIe s.
   ....pur la pais enformer [faire la paix], Th. le mart. 113.
   XIVe s.
   Et en cas de doubte, il s'en doibt enformer, ORESME Eth. 61.
   XVe s.
   Pour escouter si gens viendroient ainsi que informés estoient et qu'on leur rapportoit et disoit, FROISS. I, I, 31.
   Dont ensi, pour mieuls confremer Le fait dont vous veuil enfourmer, FROISS. Poésies, Espinette amoureuse..
   XVIe s.
   Chiron refusa l'immortalité. informé des conditions d'icelle, MONT. I, 89.
   Dion, averty que Callipus vouloit le tuer, n'eut jamais le coeur d'en informer, disant...., MONT. I, 133.
   Je m'informe quelle parole, quel visage, quelle contenance ilsy ont eu, MONT. I, 81.
   Le roy a ordonné que MM. de Bayf et Bagie viendroient par deçà avec commission d'informer sur le faict de M. Condom, MARGUER. Lett. 151.
   Estant Titus informé que...., AMYOT Flamin. 4.
   Provenç. informar, enformar, eformar ; espagn. informar ; ital. informare ; du lat. informare, de in.... 2, et forma, forme : proprement donner une forme. Informer, donner une forme, instruire, donner une structure, même métaphore dans les deux cas.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
INFORMER.
   Ajoutez :
   Platon enseigne avec l'immortalité des âmes leur passage de corps en corps qu'elles doivent informer successivement, LA MOTHE LE VAYER Vertu des païens, II, Platon.
Ajoutez :
   3. à la discussion sur la question de savoir si l'on peut dire informer que, joignez ces deux exemples de la Bruyère : Ils prennent soin que toute la ville soit informée qu'ils font ces emplettes, t. I, p. 44, éd. Adolphe Regnier ; Je crois que Votre Altesse Sérénissime est informée que les études de M. le duc de Bourbon sont fort régulières à Fontainebleau, t. II, p. 496. Ces exemples sont confirmatifs de la locution, et rien n'empêche qu'on ne s'en serve.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • informer — [ ɛ̃fɔrme ] v. tr. <conjug. : 1> • 1286; enformer 1190; lat. informare « façonner, former » 1 ♦ Philos. Donner une forme, une structure, une signification à (qqch.). Absolt « Le principe immatériel était l être éternel qui informe [chez les …   Encyclopédie Universelle

  • informer — Informer. verbe act. Servir de forme. En ce sens il n est en usage qu en termes de Philosophie. L ame informe le corps. Il sign. aussi, Advertir, Instruire. Informer les Juges de la verité du fait. informer le Prince de ce qui se passe. Informer …   Dictionnaire de l'Académie française

  • informer — in·form·er n: informant Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996. informer …   Law dictionary

  • Informer — In*form er, n. [From {Inform}, v.] 1. One who informs, animates, or inspires. [Obs.] Thomson. [1913 Webster] Nature, informer of the poet s art. Pope. [1913 Webster] 2. One who informs, or imparts knowledge or news. [1913 Webster] 3. (Law) One… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • informer — late 14c., enfourmer instructor, teacher, native agent noun from INFORM (Cf. inform) and also from O.Fr. enformeor. Meaning one who gives information against another (especially in reference to law breaking) is c.1500 …   Etymology dictionary

  • informer — ► NOUN ▪ a person who informs on another person to the police or other authority …   English terms dictionary

  • informer — [in fôr′mər] n. a person who secretly accuses, or gives evidence against, another, often for a reward …   English World dictionary

  • informer — s Informer de quelque chose, Inquirere. Faire execution et se informer diligemment de la valeur de quelque heritage, Vires haereditatis excutere. Informer, Inquirere in delatos, et testibus maleficij testimonium denuntiare. B. Se informer du… …   Thresor de la langue françoyse

  • Informer — The word Informer can refer to:* Informer or Informant member of an underground organization, a criminal gang or any other group outlawed, persecuted or harassed by the civil or military authorities, who gives the authorities information about… …   Wikipedia

  • INFORMER — v. a. Avertir, instruire. Informer les juges de la vérité du fait. Informer le prince de ce qui se passe. Informez moi régulièrement de tout ce que vous aurez appris. À cet égard, je suis bien informé. Quand vous serez mieux informé. Vous êtes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”