excessif

excessif
excessif, ive
(è-ksè-sif, si-v') adj.
   Qui excède la règle, la mesure, le degré ordinaire.
   Pour un si cher objet que je mets dans vos bras, Est-ce un prix excessif qu'un si juste trépas ?, CORN. Attila, IV, 4.
   Les qualités excessives nous sont ennemies et non pas sensibles, PASC. dans COUSIN.
   Ce qu'ils voient de plus dans les autres est outré et excessif, MASS. Car. Resp. hum..
   Le froid excessif, la faiblesse excessive, la vieillesse excessive, et le mal aux yeux excessif ne m'ont pas permis, monsieur, de vous remercier plus tôt, VOLT. Lett. à M. Panckoucke, 1er fév. 1768.
   Climat excessif, celui où l'hiver est extrêmement froid, et l'été extrêmement chaud.
   Il se dit des personnes qui portent les choses à l'excès. C'est un homme excessif.
   Et, flatteur excessif, il loua la colère Et la griffe du prince, et l'antre, et cette odeur, LA FONT. Fabl. VII, 7.
   Que vous êtes excessifs en Provence ! tout est extrême, vos chaleurs, vos sereins, vos bises, vos pluies...., SÉV. 366.
   Voilà quel est le peuple, violent, mais exorable ; excessif, mais généreux, MIRABEAU Collection, t. IV, p. 314.
   Excessif à, suivi d'un infinitif.
   Corrigeant partout la nature, Excessive à payer ses soins avec usure, LA FONT. Fabl. XII, 20.
   On a dit excessif à penser, de celui qui médite avec trop d'application.
   Il est excessif à penser, MÉRÉ Oeuv. posth. t. II, p. 205.
   1. Excessif n'admet ni le comparatif, plus excessif, ni le superlatif, très excessif.
   2. Quant à trop excessif, comme excès emporte déjà l'idée de trop, c'est un pléonasme ; mais ce pléonasme n'est pas inusité.
   .... Deux soleils en un lieu trop étroit Rendaient trop excessif le contraire du froid, SCARR. Don Japhet, I, 2.
   Mais de bonne foi, j'en écris [des lettres] souvent d'une longueur trop excessive, SÉV. 63.
   3.
   Trop d'excès est encore un pléonasme qui se trouve : Ah ! sire, un tel honneur a trop d'excès pour moi, CORN. Hor. v, 2.
   Sa faute a trop d'excès pour être rémissible, CORN. la Place roy. II, 4.
   4. Si excessif se dit (voy EXCESSIVEMENT).
   XIVe s.
   Celle nouvelle [de la mort de Tarquin] fut aus Peres, oultre reson, luxurieuse et excessive ; quar les premiers d'euls se prinstrent à fere injures au pueple, BERCHEURE f° 35, recto..
   XVe s.
   [Maison] Où serviteurs ot en grande habondance, Qui gaiges ont excessis sanz raison, E. DESCHAMPS Administr. de l'hôtel du prince.
   N'y avoit si meschante morveuse qui ne les face faire [des habits] plus excessifs, Arresta am. p. 297, dans LACURNE.
   XVIe s.
   La bonne, l'excessive, la divine [poésie], MONT. I, 266.
   Puissance excessive et demesurée, AMYOT Thém. 43.
   Et ne faudra point qu'ils ayent crainte d'estre excessifs en cela ; car on ne peut trop detester ce qui est si contraire à Dieu, LANOUE 76.
   Excès ; provenç. excessiu ; espagn. excesivo ; ital. eccessivo.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • excessif — excessif, ive [ ɛksesif, iv ] adj. • 1265; de excès 1 ♦ Qui dépasse la mesure souhaitable ou permise; qui est trop grand, trop important. ⇒ démesuré, énorme, extrême, monstrueux, prodigieux, surabondant. Chaleur excessive. ⇒ effrayant, effroyable …   Encyclopédie Universelle

  • excessif — Excessif, [excess]ive. adj. Ce qui excede, où il y a de l excés. Travail excessif. dons excessifs. prix excessif. despense excessive. loüanges excessives. desbauches excessives. cela est excessif. il est excessif en tout ce qu il fait …   Dictionnaire de l'Académie française

  • excessif — Excessif, Insolens, Immodicus, Profusus. Superflu et excessif en vivres, habits, et autres choses, Luxuriosus …   Thresor de la langue françoyse

  • EXCESSIF — IVE. adj. Qui excède la règle, la mesure, le degré ordinaire ou convenable. Il se dit Des choses physiques et des choses morales. Un froid excessif. Une chaleur excessive. Être d un embonpoint excessif. Une chambre d une grandeur excessive. Le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXCESSIF, IVE — adj. Qui excède la règle, la mesure, le degré ordinaire ou convenable. Il se dit des Choses physiques et des choses morales. Un froid excessif. Une chaleur excessive. Le prix excessif des denrées. Misère excessive. Austérité excessive. Dépense… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Excessif — Excès Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • excessif — См. eccessivo …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • Jeu excessif — Jeu pathologique Paul Cézanne, Les Joueurs de cartes. Le jeu pathologique est aussi nommé jeu compulsif ou jeu excessif. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • courant excessif — perteklinė srovė statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. excess current vok. Überschußstrom, m rus. избыточный ток, m pranc. courant excessif, m …   Fizikos terminų žodynas

  • électron excessif — perteklinis elektronas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. excess electron; surplus electron vok. Überschußelektron, n rus. избыточный электрон, m pranc. électron excessif, m …   Fizikos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”