emportement

emportement
(an-por-te-man) s. m.
   Mouvement déréglé, violent, qu'excite une passion.
   Tous mes emportements pour la grandeur suprême, CORN. Tite et Bér. IV, 3.
   N'attendez pas de moi ces doux emportements Tels que j'en vois paraître au coeur de ces amants, RAC. Baj. III, 2.
   Il y a des biens que l'on désire avec emportement, LA BRUY. XI.
   Secourons sa valeur qui devient imprudente, Et cet emportement que nous désapprouvons, VOLT. Tancr. V, 2.
   C'est dans l'emportement du meurtre et du carnage, VOLT. Olymp. III, 1.
   Sages enfin après l'emportement, Ils jouissaient de ce repos charmant Où tombe une âme heureuse et satisfaite, MALFIL. Narc. ch. IX..
   Qu'il y ait eu, dans les premiers moments, quelque emportement dans le pillage, cela doit-il étonner d'une armée exaspérée par de si grands besoins, si souffrante, et composée de tant de nations ?, SÉGUR Hist. de Napol. VIII, 8.
   Ô bonheur de se voir adoré, Qu'avec emportement mon coeur t'a désiré !, DELAV. Paria, II, 2.
   Transport de colère.
   De trop d'emportement votre faute est suivie, CORN. Cid, II, 1.
   Mais ne voyais-tu pas, dans mes emportements, Que mon coeur démentait ma bouche à tous moments ?, RAC. Andr. V, 3.
   Je n'ai trouvé que pleurs mêlés d'emportements, RAC. ib. V, 5.
   Il [Artaxerce] en fit mourir un grand nombre dans des emportements de colère, ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. IV, p. 333, dans POUGENS.
   Le roi ne leur répondit que par des emportements et des injures, ROLLIN ib. t. IX, p. 20.
   Les termes d'emportement et de débauche qui peuvent blesser la religion et la pudeur, D'OLIVET Hist. Acad. t. II, p. 82, dans POUGENS.
   Dirait-on, à l'emportement qui règne dans les écrits de Saumaise, que c'était au fond un homme facile et la douceur même, jusque-là qu'il se laissait dominer par une femme hautaine ?, D'OLIVET ib. p. 395.
   Bouhours dit : " Nous avons vu naître ce mot sans que nous sachions précisément qui en est l'auteur. Il naquit durant les guerres civiles ; et on ne le prit d'abord que pour un mouvement et un transport de colère. "
   Emporter.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • emportement — [ ɑ̃pɔrtəmɑ̃ ] n. m. • 1634; « action d emporter » XIIIe; de emporter 1 ♦ Vieilli Élan, transport. ⇒ 1. fougue. « Claude s était jeté avec plus d emportement dans les bras de la science » (Hugo). « Les emportements de l imagination »… …   Encyclopédie Universelle

  • emportement — EMPORTEMENT. s. m. Mouvement déréglé, violent, causé par quelque passion. Grand emportement. Violent, terrible emportement. Emportement de colère, de débauche. Emportement d amour, de joie. Horriblesemportemens. [b]f♛/b] On dit, dans un sens… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • emportement — Emportement. subst. m. Mouvement déreglé, violent, causé par quelque passion. Grand emportement. violent, terrible emportement, emportement de colere, de desbauche. emportement d amour, de joye. Emportement, pris solitairement signifie… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • emportement — Emportement, Exportatio. Emportement ou Apportement, Deportatio …   Thresor de la langue françoyse

  • Emportement — (fr., spr. Angportmang), Aufwallung, Zorn; daher Emportiren, 1) erzürnen; 2) einnehmen, erobern …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Emportement — (frz. angportmang), Zustand des Gemüths, wo dasselbe durch eine Leidenschaft oder Wallung hingerissen wird; emporter, emportiren, hinreißen, nehmen, erobern …   Herders Conversations-Lexikon

  • EMPORTEMENT — s. m. Mouvement déréglé, violent, causé par quelque passion. Emportement de colère, de haine. Emportement d amour, de joie. Employé absolument, il s entend d Un emportement de colère. Grand, violent, terrible emportement. D horribles emportements …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EMPORTEMENT — n. m. Action de s’emporter. Emportement de colère, de haine. Emportement d’amour, de joie. Employé absolument, il s’entend d’un Emportement de colère. Grand, violent, terrible emportement. D’horribles emportements. Dans ses emportements, il ne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • emportement — фр. [анпортэма/н] порыв, вспыльчивость, пылкость см. также emporté …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • emportement — nm. => Colère …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”