cruellement

cruellement
(kru-è-le-man) adv.
   D'une manière cruelle, avec cruauté. Il le fait mourir cruellement.
   Cruellement docile aux leçons de ton maître, VOLT. Fanat. III, 8.
   D'une façon douloureuse. Cruellement humilié.
   Cruellement blessé, mais trop fier pour me plaindre, VOLT. Zaïre, IV, 2.
   Cruellement trompé, je t'ai trompé toi-même, VOLT. Tancr. V, 6.
   La marmotte a les quatre dents de devant assez longues et assez fortes pour blesser cruellement, BUFF. Marmotte..
   Enfin on atteignit Gjatz avec la nuit ; mais cette première journée d'hiver avait été cruellement remplie ; l'aspect du champ de bataille, de ces deux hôpitaux abandonnés, cette multitude de caissons livrés aux flammes, ces Russes fusillés...., SÉGUR Hist. de Nap. IX, 8.
   Familièrement. Cruellement laid, très laid.
   Chamillart se trouva d'autant plus flatté [de la demande de la Feuillade] que sa fille était cruellement vilaine, SAINT-SIMON 99, 56.
   L'esprit y est toujours naturel et exempt de ce jargon ridicule, à la fois puéril et barbare, dont plusieurs de nos pièces modernes sont si cruellement infectées, D'ALEMB. Éloges, Boissi..
   Sa gloire, cruellement obscurcie par la fin de son règne, au moins si on en juge par les événements, D'ALEMB. Éloges, Card. d'Est..
   XIIIe s.
   Et quant il meffont, li baillis les doit plus cruelment punir de lor meffet que nule autre maniere de gent, BEAUMANOIR 25.
   XVe s.
   [Le prince doit] Requerir crueusement Son ennemi, et mener doucement Ses vrais subgiez, sans asservir nulli, E. DESCH. Des vertus nécess. au prince..
   Cruelle, et le suffixe ment ; provenç. cruzelmen ; catal. crudelment ; espagn. cruelmente ; ital. crudelmente. L'ancien adverbe était cruelment, régulièrement formé, et crueusement, irrégulièrement formé.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cruellement — [ kryɛlmɑ̃ ] adv. • XIIe; de cruel 1 ♦ D une manière cruelle, féroce. ⇒ méchamment. Traiter qqn cruellement. ⇒ brutalement, durement, rudement. 2 ♦ D une façon douloureuse, pénible. ⇒ douloureusement, durement, péniblement. Faire cruellement… …   Encyclopédie Universelle

  • cruellement — CRUELLEMENT. adv. Avec cruauté, d une manière cruelle. Il l a traité cruellement. Il l a fait mourir cruellement. Il l a cruellement battu …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cruellement — Cruellement. adv. Avec cruauté, d une maniere cruelle. Il l a traitté cruellement. il l a fait mourir cruellement. il l a cruellement battu …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cruellement — Cruellement, Crudeliter, Cruciabiliter, Saeuiter, Tyrannice, Truculenter, Teterrime …   Thresor de la langue françoyse

  • CRUELLEMENT — adv. Avec cruauté, d une manière cruelle. Il l a fait mourir cruellement. Il l a traité cruellement. Il l a cruellement battu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CRUELLEMENT — adv. D’une manière cruelle. Il l’a fait mourir cruellement. Il l’a traité cruellement. Il l’a cruellement battu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cruellement — adv. kru élamê (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • atrocement — [ atrɔsmɑ̃ ] adv. • atrossement 1533; de atroce ♦ D une manière atroce, cruelle. ⇒ cruellement. Il s est vengé atrocement. Il souffre atrocement (cf. Souffrir le martyre). ● atrocement adverbe De façon atroce, cruelle …   Encyclopédie Universelle

  • méchamment — [ meʃamɑ̃ ] adv. • XIVe meschanment, pour méchantement; de méchant 1 ♦ D une façon méchante, avec méchanceté. ⇒ cruellement, durement. Agir, parler méchamment. Il s appliqua « méchamment à prendre un air indifférent; ce qui peinait le pauvre… …   Encyclopédie Universelle

  • Bataille de Loigny — Les zouaves pontificaux à La bataille de Loigny, Charles Castellani (1838 1913), 1879, Musée de l Armée, Paris Inform …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”