coller

coller
(ko-lé) v. a.
   Joindre avec de la colle. Coller du papier. Coller une feuille d'acajou sur du chêne. Coller deux choses ensemble.
   Enduire, imprégner de colle, d'apprêt. Coller du papier, coller de la toile.
   Par extension. Le sang avait collé ses cheveux.
   Coller du vin, y battre de la colle de poisson ou même du blanc d'oeuf pour le clarifier. Je croyais savoir coller le vin, J. J. ROUSS. Conf. VI
   Appliquer une chose contre une autre. Il a collé son visage contre le mien.
   Cette attente d'une bataille en Flandre collait tout le monde aux fenêtres pour voir arriver les courriers, SAINT-SIMON 209, 65.
   Fig.
   Au lieu de les coller sur des livres, J. J. ROUSS. Ém. II.
   Terme de billard. Coller une bille, l'envoyer tout près de la bande. On dit aussi : coller son adversaire, pour dire : coller sa bille.
   Populairement. Coller quelqu'un, lui fermer la bouche, lui dire quelque chose qui le fait taire.
   Coller un écolier et surtout un aspirant à une des écoles du gouvernement, lui faire une question à laquelle il ne peut répondre.
   V. n. Tenir comme avec de la colle. Tout cela avait collé ensemble.
   Ce pantalon colle, il est juste, il dessine les formes.
   Se coller, v. réfl. S'attacher comme avec de la colle.
   La tunique s'était collée sur sa peau, FÉNEL. Tél. XV.
   S'appliquer exactement sur une chose. Cette draperie se collait sur le corps.
   S'attacher fortement.
   Il dit, baise mes pieds, les inonde de larmes, Se colle à nos genoux, DELILLE Énéide, III, 830.
   .... Sur sa pâle main [de Laurence] ma lèvre qui se colle La retint à la vie avec une parole, LAMART. Joc. IV, 160.
   Il lui est arrivé plusieurs fois de se trouver tête pour tête à la rencontre d'un prince et sur son passage, et n'avoir que le loisir de se coller à un mur pour lui faire place, LA BRUY. XI.
   Fig. Tenir son esprit appliqué à une chose.
   L'immobile auditeur Se colle à la tribune où tonne l'orateur, SEGRAIS Georg. III.
   Tillemont est le guide le plus sûr des faits et des dates pour l'histoire des empereurs ; Gibbon se colle à lui ; il se fourvoie et tombe quand l'ouvrage de Tillemont finit, CHATEAUB. dans le Dict. de DOCHEZ..
   XIIIe s.
   Si collerent [tendirent] les voiles et s'en allerent, VILLEHARD. p. 155, dans LACURNE.
   XVIe s.
   Je voy plus de cent ruisseaux Collez de fange et de bourbe, DU BELLAY II, 51, recto..
   Bons dieux ! qui voudroit louer Ceux qui, collez sur un livre, N'ont jamais soucy de vivre ?, RONS. 417.
   Colle.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
COLLER. Ajoutez :
   Fig. Se coller, être tenu par un fort sentiment.
   Les femmes, les enfants, les lieux de notre naissance, et autres objets auxquels notre esprit se colle et s'attache avec tant de passion, MALH. Lexique, éd. L. Lalanne..

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Поможем сделать НИР

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coller — [ kɔle ] v. <conjug. : 1> • 1320; de colle I ♦ V. tr. 1 ♦ Joindre et faire adhérer avec de la colle. ⇒ agglutiner, fixer. Coller une affiche sur un mur, un timbre sur une enveloppe. Lamelles de bois collées d un contreplaqué. Coller du… …   Encyclopédie Universelle

  • coller — COLLER. v. a. (On ne fait sentir qu une L dans ce mot et dans les quatre suiv.) Joindre et faire tenir deux choses ensemble avec de la colle. Coller des châssis. Coller du papier. Coller des ais. Coller une image sur du carton. Coller une pièce d …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coller — Coller. v. a. Joindre & faire tenir deux choses ensemble avec de la colle. Coller des chassis. coller du papier. coller des ais &c. coller une image, une piece d ebene &c. sur du carton, sur du bois, contre la muraille, à la muraille. coller deux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coller — Coller, Glutinare. Il vient de {{t=g}}kollaomai,{{/t}} id est, coniungere. Coller ensemble, Coagmentare, Agglutinare, Conglutinare. Qui colloit les cartes ou papier pour escrire, Glutinare. Il n est que collé, et ne tient pas en mortaise et tenon …   Thresor de la langue françoyse

  • coller — (ant.) tr. Coger …   Enciclopedia Universal

  • coller — obs. f. collar, choler …   Useful english dictionary

  • COLLER — v. a. Joindre et faire tenir deux choses ensemble avec de la colle. Coller du papier. Coller des ais. Coller une image sur du carton. Coller une pièce d ébène, une feuille d acajou sur d autre bois, etc. Coller contre la muraille, à la muraille.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COLLER — v. tr. Joindre et faire tenir deux choses ensemble avec de la colle. Coller du papier. Coller une image sur du carton. Coller une pièce d’ébène, une feuille d’acajou sur d’autre bois. Coller contre la muraille, à la muraille. Coller du papier de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • coller — vt. , coller, fixer, faire adhérer, (avec de la colle) ; appuyer, placer contre, appliquer, plaquer ; donner, appliquer, (une gifle). vi. , coller, être gluant, adhérer, attacher ; bien épouser les formes du corps (ep. d un habit) : koulâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • coller — v.i. Aller, convenir, bien se porter : Ça colle ? □ v.t. Mettre, appliquer : Coller une prune (une contravention), coller une tarte (une gifle). / Coller quelqu un, lui coller au train, l importuner, ne pas le quitter ; être collant. / Mettre… …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”